Lola Gonzalez / Galerie Marcelle Alix

Lola Gonzalez est née en 1988 à Angoulême. Elle vit et travaille entre Paris et Brest Elle est diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon. Son travail, qui investit l’idée du collectif par le film et la performance, a été récemment exposé à l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne (FR) dans le cadre de la Biennale de Lyon, au Kunstverein Sparkasse, Leipzig (DE), au Centre Pompidou (Festival Hors-Pistes), au Salon de Montrouge (FR), chez Treize, Paris, à La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-sec (FR), au Palais de Tokyo, Paris, au Plateau – FRAC Île de France, au Salon de Montrouge et au Magasin, Grenoble (FR). Son film le plus récent, Veridis Quo, sera présenté à l’été 2016 au Centre d’Art Passerelle (Brest).

5 dates repères

2012 : Diplôme de l’École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Lyon avec les Félicitations du jury.
2013 : 58e Salon de Montrouge
2014 : Qui boira de ce vin là, boira le sang des copains, Festival Hors-Pistes, Centre Pompidou, Paris
2015 : Rendez-vous, Biennale de Lyon, IAC Villeurbanne
2016 : Roberto et les autres, Marcelle Alix, Paris

 

Projet 

Lors d’une résidence à Los Angeles en février puis juin et juillet 2017, sur l'invitation de la fondation France Los Angeles Exchange (FLAX), Lola Gonzàlez nourrira le projet d'un film « in situ », en collaboration avec le chorégraphe et danseur japonais Naoyuki Oguri, membre fondateur du Body Weather Laboratory. Ensemble, ils inviteront des danseurs professionnels, des étudiants, des passants, des membres d’associations de quartier, des danseurs amateurs, à participer à des workshops. Le groupe sera ensuite scindé en deux parties (composées chacune d’un minimum de cinquante individus), qui devront lutter pour un même territoire sur Grand Park dans le quartier de Downtown Los Angeles. Chaque répétition sera l’occasion de rejouer le même combat jusqu’à épuisement. Elles seront filmées, et c’est à partir de ces rushes que se construira progressivement le film. Il ne contiendra aucun dialogue, et la musique originale sera utilisée comme moyen de communication entre les deux groupes. Naoyuki Oguri mettra sa formation de danseur butô au profit de la création d’une chorégraphie inédite. Lola Gonzàlez s’occupera quant à elle de la mise en scène et du tournage du film.

Projet international

Le projet final sera montré à l'étranger, les lieux ne sont pour l'instant pas annoncés.